La Revue Française de Psychanalyse

  • LacanNov, 2018

    Lacan aujourd’hui
    Pourquoi un numéro de la Revue française de psychanalyse sur Jacques Lacan aujourd’hui ? En proposant ce thème nous avons conscience d’ouvrir un champ très large de questions, possible boîte de Pandore, tant serait grand le risque de réveiller ainsi des polémiques passionnées.

  • Colloque de la RFP 2019 : RegardOct, 2018

    Aux débuts de la psychanalyse, Freud décide de soustraire l’analyste au regard du patient. Ce retrait marque à la fois l’abandon de l’hypnose, l’instauration de la cure de parole et ouvre le champ du regard vers le dedans, vers l’intimité de la vie psychique.
    Interrogé par les philosophes, scruté par les peintres, identifié parfois à l’âme elle-même, le regard est au cœur des tensions entre désir et interdit de voir, source et objet de la pulsion.

  • De l’influence implicite de LacanSep, 2018

    Marilia Aisenstein est psychanalyste, membre formateur à la Société Psychanalytique hellénique et à la Société Psychanalytique de Paris (SPP). Marilia Aisenstein travaille à l’Institut de Psychosomatique Pierre Marty (IPSO) depuis 1979 et a été un membre fondateur de la Revue française de psychosomatique.
    Elle est actuellement Co-Chair Européen des Nouveaux Groupes Internationaux de l’IPA.
    La psychanalyse française est aujourd’hui encore riche et vivante.

  • Catherine AlicotJuin, 2018

    Tous ceux qui l’ont connue et ont travaillé avec elle savent ce qu’ils doivent à Catherine Alicot, mais tous les lecteurs de la Revue française de psychanalyse, sans le savoir pour beaucoup d’entre eux, peuvent lui être reconnaissants. Notre Revue ne serait pas ce qu’elle est sans ce qu’elle lui a apporté pendant et au-delà même de l’époque où elle en a été la secrétaire de rédaction. L’esprit clair, elle était l’intelligence vivace faite femme.

  • Entretien avec Laurence KahnSep, 2018

    Rfpsy : Le titre de votre ouvrage, Ce que le nazisme a fait à la psychanalyse, suggère que vous n’allez pas seulement aborder la question en historienne mais en psychanalyste. A la fois pour évaluer les torts « objectifs » faits à la psychanalyse et aux psychanalystes, mais aussi pour montrer comment la psychanalyse a dû se modifier, parfois contre elle-même.

  • Sur l’institution psychanalytique et la durée de la séanceNov, 2018

    « A propos de la scansion lacanienne »
    Article de Jean-Luc Donnet, extrait de son livre Le Divan bien tempéré, Paris, Puf, 2002.
    I
    Dans un travail antérieur sur « la Durée de la séance[1] », je rappelais le caractère structurel du lien entre le processus analytique et les conditions de sa mise en œuvre, et donc le rôle de ces conditions dans la structuration de la névrose de transfert comme dans sa résolution interprétative.

Mis en avant